La vie quotidienne en Nouvelle-France

Les officiers

Le cadre de vie

Les officiers et leurs familles bénéficient d'un environnement plus luxueux que celui des soldats. Quand ces militaires logent chez l'habitant, on leur réserve une chambre, mais à mesure que les postes d'officiers seront remplis par des Canadiens, plusieurs habiteront plutôt leur propre maison en ville. C'est le cas à Louisbourg également, où une partie des casernes est en outre aménagée pour eux. Les capitaines ont droit à leur chambre privée et les officiers subalternes en partagent une deux à deux.

Cette chambre d'officier comporte un ou deux lits, selon le cas, souvent à colonnes, avec une table et des chaises, un coffre et possiblement une armoire. Les tentures de lit et celles des fenêtres sont fréquemment vertes, couleur très prisée dans les casernes. Les officiers plus aisés s'offrent des tapisseries d'étoffe et ils sont nombreux à accrocher des miroirs et des tableaux aux murs. Tous possèdent aussi quelques éléments de base, comme de la vaisselle en porcelaine, des verres et des couverts en argent ou en étain, pièces qu'on retrouve non seulement dans les grandes villes, mais dans des postes éloignés, comme Port-Toulouse, à l'île Royale, Fort Saint-Frédéric ou Michillimakinac, au Canada.