Gouvernement du Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Liens de la barre de menu commune

CHAPITRE 1: Les premiers guerriers

La rencontre des Vikings (4 pages)

Les Skraelings

Navires viking, vers 1000

Navires viking, vers 1000
(Cliquez sur l'image pour l'agrandir)

D'après les premiers explorateurs européens, les divers peuples disséminés en Amérique avaient tous une tradition guerrière. Les plus anciens récits connus, les Sagas islandaises, traitent des rapports qui s'établirent entre les Vikings et les autochtones - rapports de force surtout -, au cours d'événements survenus vers l'an 1000 de notre ère. Longtemps considérés comme des légendes, les récits qui forment la trame de la Saga des Groenlandais et de la Saga d'Éric le Rouge ont été confirmés depuis quelques décennies par d'importantes découvertes archéologiques, notamment la localisation d'un établissement viking à l'Anse-aux-Meadows, à l'extrémité de la péninsule nord de l'île de Terre-Neuve. Il semble bien qu'il s'agisse là du « Vinland » des Sagas.

À quel groupe ethnique appartenaient donc ces guerriers assez audacieux pour s'attaquer aux colonies vikings ? Certaines indications laissent croire qu'il s'agissait d'Inuit, d'autres, d'Amérindiens. Les Scandinaves les désignaient par le mot Skraelings, terme qui englobe tout indigène, sans distinction. La Saga d'Éric le Rouge les décrit comme étant des hommes de petite taille, vêtus de peau, au teint foncé, aux cheveux raides, dotés de grands yeux et de pommettes saillantes. Ces autochtones qui occupaient le Vinland - Terre-Neuve et une partie de l'est du Québec - vers l'an 1000 seraient-ils les ancêtres des Béothuks et des Algonquiens de la période historique ?

Selon la Saga des Groenlandais, une attaque des Vikings contre neuf autochtones, qu'ils auraient trouvés couchés sous leurs trois embarcations de peau, aurait marqué le premier échange entre les deux peuples. Un seul des Skraelings aurait échappé au massacre et serait parvenu à fuir. D'une façon générale, les Vikings ne faisaient pas de prisonniers à moins d'avoir quelque profit en vue. Une de leurs coutumes les plus redoutables était le strandhogg, raid qu'ils effectuaient sur un village côtier afin de se saisir de bétail et de vivres. Ils enlevaient par la même occasion les jeunes filles et les enfants robustes afin de les vendre comme esclaves. Les autres habitants, s'ils n'avaient pas réussi à fuir, étaient souvent massacrés sur place. L'attaque dont auraient été victimes les neuf Skraelings était possiblement un strandhogg. Quelque temps après cet événement, d'autres indigènes, venus « dans un grand nombre de bateaux en peau », attaquent le navire des Vikings. Ils sont armés d'arcs et savent s'en servir habilement, car ils tuent d'une flèche Thorvald, le chef de leurs ennemis. Malgré cet affrontement, les Vikings restent encore deux ans au Vinland avant de retourner au Groenland.

Images additionnelles (Cliquez sur l'image pour l'agrandir)

  • Maison en terre et en bois reconstruite à l'Anse aux Meadows, Terre-Neuve