Gouvernement du Canada / Government of Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Liens de la barre de menu commune

Glossaire

Choisir une lettre pour naviguer afin d'obtenir une liste des termes et définitions en ordre alphabétique.

  1. « Précédent
  2. 1
  3. 2
  4. 3

Service canadien des renseignements (SCR)

Autorisé le 29 octobre 1942. Une unité de collecte de renseignements; succéda à la Section de guides.

Service féminin de l’Armée canadienne (CWAC)

Autorisé en tant que service auxiliaire de l’armée le 13 août 1941.

Santé, soins médicaux et alimentation

La ration des soldats a toujours été pensée de manière à offrir le plus d’éléments nutritifs et sains à un coût modéré. Les premières garnisons françaises ont souffert du scorbut jusqu'à ce que les Amérindiens leur révèlent les avantages d’un régime alimentaire équilibré. Les soldats en santé étaient les combattants idéals, ils avaient un bon moral et ils nécessitaient par conséquent moins de soins de santé. L’ordinaire des soldats est resté sommaire et monotone jusqu’à ce qu’on commence à le varier, à la fin du XIXe siècle. Au XVIIIe siècle, les officiers des régiments britanniques mettaient en commun leurs ressources pour former un mess qui leur offrait des aliments et des vins de bonne qualité à un prix abordable, et cette pratique s’est maintenue. Dans les navires de la MRC, on suivait les usages de la Marine royale et du carré des officiers de ses navires de guerre.

Au Canada, la santé des soldats était bonne par comparaison à ce qui s’observait dans des endroits comme les Antilles, où des fièvres pouvaient décimer des régiments entiers; à la fin des années 1790 et au début des années 1800, en effet, des régiments britanniques étaient affectés à Halifax, mais envoyés aux Antilles et rapatriés pour quelques mois dans l’espoir d’éviter de telles pertes. Les rigueurs d’un hiver canadien pouvaient causer des engelures chez les soldats qui montaient la garde ou qui participaient à des expéditions; par temps très froid, les sentinelles devaient être relevées très souvent. Les boissons alcooliques faisaient partie des rations des soldats et des marins, mais elles étaient souvent consommées avec excès et elles nuisaient à leur santé. Au lieu d’interdire carrément l’alcool comme cela se fait dans la Marine américaine, le Canada a toujours retenu une approche modérée, à l’image des forces armées européennes.

Sous-officier (s/off)

Militaire du rang détenant dans l’armée un grade allant de caporal à sergent d’état-major inclusivement (ou sergent de section dans l’Aviation). « Caporal suppléant » est une nomination, non un grade.

Sous-officiers et militaires du rang

Militaires autres que les officiers commissionnés, mais cette expression désigne parfois seulement les militaires dont le grade est inférieur à celui de sergent.