Navigateur pour l'histoire

Résultats de la recherche

Sujet > Stratégie et tactique > Amphibie

Organisation > Défense Nationale

Échec d'une offensive à la chute Montmorency

Type: Document

Le siège de Québec commence à l'été de 1759. L'armée du général Wolfe établit son camp sur l'Île d'Orléans, au sud de Québec, puis tente de prendre pied sur la rive nord du Saint-Laurent. Une attaque menée le 31 juillet 1759 près de la chute Montmorency est repoussée.

Site: Défense Nationale

Raid américain sur York

Type: Document

Grâce à leurs efforts en vue de bâtir une flotte sur le lac Ontario, les Américains y deviennent roi et maître au printemps de 1813. Ils réussissent à prendre d'assaut la ville de York, capitale du Haut-Canada (aujourd'hui Toronto) en avril 1813. Les défenseurs sont défaits, et la ville est partiellement pillée et incendiée.

Site: Défense Nationale

Croiseur anti-aérien de la classe « Dido », Royal Navy, le 6 juin 1944

Type: Image

Ce navire britannique escort les troupes canadiennes à Normandie pour les débarquements de Jour J, le 6 juin 1944. (Ministère de la Défense nationale du Canada, ZK-1084)

Site: Défense Nationale

Le coup de dé de Wolfe

Type: Document

En septembre 1759, déterminé à livrer bataille à l'armée de Montcalm dans Québec, le général Wolfe ordonne un débarquement nocturne et l'escalade des remparts à l'ouest de la ville. Le risque est grand, mais les troupes britanniques parviennent à débarquer le 13 septembre.

Site: Défense Nationale

Lapérouse dans la baie d'Hudson

Type: Document

En 1782, dans le cadre d'une stratégie de raids contre les colonies britanniques, les Français montent une expédition de trois navires de guerre commandée par le comte de La Pérouse (futur grand explorateur du Pacifique) dans la baie d'Hudson.

Site: Défense Nationale

La bataille des hauteurs de Queenston, 13 octobre 1812

Type: Image

Cette gravure, datant de 1836, représente les troupes américaines (en bleu) qui traversent la rivière Niagara et débarquent à Queenston. Les troupes britanniques et canadiennes (en rouge), commandées par le général Isaac Brock, sortent de la ville de Newark (maintenant Niagara-on-the-Lake) et repoussent les Américains vers les hauteurs. À cette vue, les miliciens new yorkais, se touvant toujours sur le rivage américain, refusent de traverser la rivière pour se rendre au Canada. Le général Brock trouva la mort lors d'une avance. Cette gravure a été faite à partir d'un dessin original effectué par James Dennis (1796-1855), l’officier supérieur britannique stationné à Queenston lorsque les premiers Américains sont débarqués. Sa compagnie de grenadiers du 49th (the Hertfordshire) Regiment of Foot a combattu du début à la fin de la bataille. (Bibliothèque et Archives Canada, C-000276)

Site: Défense Nationale

Maigres ressources pour les Français, forte poussée britannique

Type: Document

Les craintes françaises d'une offensive sur Québec se confirment au moment de l'apparition d'une flotte britannique à la mi-juin 1759. Elle transporte une redoutable armée de soldats réguliers commandés par le général James Wolfe. Favori du roi George II, Wolfe est fantasque, mais aimé de ses soldats.

Site: Défense Nationale

La participation du Canada aux opérations Overlord et Neptune

Type: Document

Le Canada devient un membre à part entière de l'effort allié et assume la responsabilité d'une composante de l'opération Overlord - l'invasion de l'Europe. Cependant, seule l'Armée de terre combat sous commandement canadien. Les chasseurs et les escadrons de chasseurs-bombardiers de l'ARC ainsi que les navires et les flottilles de guerre combattent dans le cadre de l'opération Neptune à l'appui d'Overlord, mais sous commandement allié.

Site: Défense Nationale

Vue de la prise de Québec, 13 septembre 1759

Type: Image

Cette gravure de 1797 s'inspire d'un croquis fait par Hervey Smyth, l'aide de camp du général Wolfe pendant le siège de Québec en 1759. (Bibliothèque du Ministère de la Défense nationale du Canada)

Site: Défense Nationale

Le premier corps expéditionnaire

Type: Document

Le premier groupe de soldats canadiens appelé à servir outre-mer était une compagnie de volontaires canadiens ayant servit dans les Antilles en 1706. Ils faisaient partis d'une expédition française menée par Le Moyne d'Iberville pour capturer l'île de Nevis.

Site: Défense Nationale