Navigateur pour l'histoire

Résultats de la recherche

Date > 1600

Sujet > Stratégie et tactique > Opérations spéciales

Les miliciens au combat

Type: Document

Les miliciens canadiens aiment les embuscades durant les raids. Ils tirent une salve sur leurs opposants et se ruent sur eux, hachette à la main. Ils n'utilisent pas les manoeuvres des batailles à l'européenne et ils étaient les meilleurs derrière les fortifications.

Site: Défense Nationale

Récompense et condamnation

Type: Document

Hertel de La Fresnière et Le Moyne furent reconnus pour leurs contributions.Cependant les tactiques de guerre canadiennes suscitèrent une réprobation de la part des officiers français de l'armée métropolitaine. On commenca à voir des changements à cette situation avec la guerre européenne au milieu du 18e siècle.

Site: Défense Nationale

Lutte contre la Nouvelle-Angleterre

Type: Document

La garnison des Troupes de la Marine fut envoyée en Acadie en 1685. La colonie subit des attaques à répétition par les forces de la Nouvelle-Angleterre. Pour contre-attaquer, les Français (accompagnés de leurs alliés Abénaquis) effectuèrent des raids contre les établissements Anglais au Massachusetts.

Site: Défense Nationale

Pierre Le Moyne D'iberville

Type: Document

Pierre Le Moyne d'Iberville (1661-1706), fils de Charles Le Moyne, fut sans aucun doute le plus célebre des soldats de la Nouvelle-France. Il fut à la tête de plusieurs expéditions expéditions terrestres et maritimes entre 1686 et 1706. Comme explorateur il fonda également le premier établissement permanent de la Louisiane.

Site: Défense Nationale

Assaut sur St. John's, Terre-Neuve, 30 décembre 1696

Type: Image

D'octobre 1696 à mai 1697, des soldats français et 120 miliciens canadiens commandés par Pierre Le Moyne d'Iberville et le gouverneur de Placentia, le sieur de Brouillan, opèrent des raids dans la partie anglaise de Terre-Neuve. La campagne est un succès militaire éclatant et affaiblit considérablement la colonie anglaise. Les forces françaises et canadiennes font plus de 700 prisonniers et plus de 200 morts et blessés, tout en subissant des pertes insignifiantes.

Site: Défense Nationale

Une doctrine de guerre originale

Type: Document

Joseph-François Hertel de La Fresnière créa la nouvelle façon de livrer bataille: de petits groupes (incluant des officiers professionels, des soldats français, des miliciers canadiens et des alliés amérindiens) assimilaient les tactiques de guerre des autochtones (embuscades et des attaques par surprise) alliés à la discipline européenne.

Site: Défense Nationale

Formation dans une nouvelle école

Type: Document

Une fois établies, les tactiques de guerre "à la canadienne" resteront en place tout au long du régime français. Elles seront raffinées puisque les soldats réguliers de la Compagnies franches de la Marine devinrent plus expérimentés avec les nouvelles méthodes.

Site: Défense Nationale

1690: année charnière

Type: Document

A l'hiver et au printemps 1690, une série de raids furent menés par le Canada et l'Acadie contre des établissements Anglais. Trois établissements à New York et au Massachusetts furent rasés par des groupes de soldats français, des miliciens volontaires et des alliés amérindiens.

Site: Défense Nationale

Une nouvelle façon de faire la guerre

Type: Document

Les raids en territoire ennemi se faisaient sur de longues distances. On partait avec le strict minimum et on utilisait les canots, les traineaux et raquettes selon la saison. Les officiers en charge de ces partis de guerre devaient savoir user de diplomatie avec les Amérindiens. Il ne fallait pas oublier que les Amérindiens sont des alliés, il fallait donc assouplir la façon de commander.

Site: Défense Nationale

Les devoirs des officiers

Type: Document

Les officers étaient responsables de superviser et mener leurs hommes. Leurs vies étaient très différentes des simples soldats. Les relations entre les grades étaient relativement bonnes, en partie à cause de la nature des conduites de guerre en Nouvelle-France.

Site: Défense Nationale