Navigateur pour l'histoire

Résultats de la recherche

Type de Ressource > Document

Sujet > Stratégie et tactique > Fortifications

Offensive contre la vallée de l'Ohio

Type: Document

En 1755, fort d'une armée constituée autour de ses deux régiments de réguliers, le général Braddock lance une attaque sur la vallée de l'Ohio depuis la Virginie. L'expédition de 200 km vers le fort Duquesne est ralentie par la nécessaire construction de routes et de ponts pour faire avancer les troupes en terrain difficile.

Site: Défense Nationale

Lieu historique national du Canada des Îles-Canso : Histoire

Type: Document

Les ruines de fortifications datant du XVIIIe siècle et les vestiges d'un poste de pêche colonial de la Nouvelle-Angleterre, rappels d'une collectivité prospère qui était autrefois le centre commercial de la Nouvelle-Écosse, se dressent sur l'île Grassy, une des Îles-Canso.

Site: Parcs Canada

De sévères conditions de capitulation

Type: Document

Les fortifications de Montréal sont trop vulnérables pour soutenir un siège, et les commandants français Vaudreuil et Lévis se rendent aux Britanniques en septembre 1760. Les conditions de leur capitulation sont très sévères, et les défenseurs n'ont pas droit aux honneurs de la guerre.

Site: Défense Nationale

Lieu historique national du Canada du Blockhaus-de-St. Andrews : La guerre de 1812

Type: Document

Nous sommes en juin 1812. Les États-Unis et la Grande-Bretagne entretiennent des relations tendues depuis des années, et voilà qu'ils viennent de se déclarer la guerre! Plusieurs facteurs sont à l'origine de ce conflit.

Site: Parcs Canada

Reddition du fort Beauséjour

Type: Document

Dès le début de la guerre en 1755, les Britanniques prennent l'offensive en Nouvelle-Écosse, où ils s'emparent des deux forts français installés sur l'isthme de Chignectou revendiqué par les deux belligérants. Le fort Beauséjour capitule le 17 juin après un bref siège, tandis que le fort Gaspareau est conquis peu de temps après sans coup férir.

Site: Défense Nationale

Ligne temporelle 1814

Type: Document

Quoi que nommée la guerre de 1812, plusieurs batailles, raids et escarmouches ont eu lieu en 1814. Cette trame chronologique offre une une brève description des événements de 1814, ainsi que les forces armées impliquées dans les conflits terrestres et marins.

Site: Parcs Canada

Pour la Nouvelle-France, le vent tourne

Type: Document

En 1758, malgré leurs tentatives d'arrêter l'armée britannique du général Forbes, les Français n'arrivent pas à rester maîtres de la vallée de l'Ohio. Avant de battre en retraite, ils font sauter le fort Duquesne. Au début de l'été, l'armée américaine s'est emparée du fort Frontenac, sur le lac Ontario. Les appels à l'aide restent sans écho en France, où la situation empire.

Site: Défense Nationale

Persistance du besoin d'une solide garnison

Type: Document

À la fin de la guerre de 1812, la défense de l'Amérique du Nord requiert un grand nombre de soldats britanniques. Des milliers d'hommes sont stationnés dans le Haut-Canada et le Bas-Canada, et des milliers d'autres, dans les colonies des Maritimes.

Site: Défense Nationale

Échec d'une offensive à la chute Montmorency

Type: Document

Le siège de Québec commence à l'été de 1759. L'armée du général Wolfe établit son camp sur l'Île d'Orléans, au sud de Québec, puis tente de prendre pied sur la rive nord du Saint-Laurent. Une attaque menée le 31 juillet 1759 près de la chute Montmorency est repoussée.

Site: Défense Nationale

Prise d'Oswego par le général Montcalm

Type: Document

En mai 1755, d'autres renforts provenant de l'armée métropolitaine française arrivent au Canada. Ils sont commandés par le fougueux marquis de Montcalm qui, dès son arrivée dans la colonie, dirige un siège à l'européenne réussi contre les forts britanniques qui défendent Oswego.

Site: Défense Nationale